FA Conseils Patrimoines vous accompagne à chaque étape

Création

Générez votre patrimoine et créez des revenus complémentaires.

Développement

Financez l’accroissement de votre patrimoine privé et professionnel.

Optimisation

Assurez le meilleur rendement de votre patrimoine.

Transmission

Organisez la cession et la transmission de vos actifs patrimoniaux.

Succession

Comment gérer les conséquences de la perte d’un être cher.

Nous contacter
Forfait social : intéressement des salariés

Intéressement libéré : le pacte de la baisse des coûts pour les PME

Le projet Pacte : une volonté de démocratiser l’intéressement et l’épargne salariale Afin de compenser la suppression du CICE dans la dernière loi de finances 2018, le ministre de l’Economie Bruno LEMAIRE a présenté lors du conseil des ministres du 18 juin 2018, le projet PACTE. Ce projet, qui sera débattu en septembre 2018, présente 70 mesures destinées à « mieux financer les entreprises et de les rendre plus justes, plus libres et plus innovantes ». L’une de ces mesures proposée est la suppression du forfait social. Les accords d’intéressement et de participation seraient ainsi facilités pour les entreprises de moins de 250 salariés. Petit rappel : qu’est-ce que le forfait social ? Le forfait social est une contribution versée par l’employeur sur les opérations d’épargne salariale. Elle est prélevée sur les rémunérations ou gains non soumis aux cotisations et contributions sociales, mais imposés à la contribution sociale généralisée (CSG). Les sommes assujetties au forfait social doivent être déclarées sur le bordereau récapitulatif de cotisations (BRC). La masse salariale (les salaires bruts), le nombre d’heures rémunérées, l’assiette et le montant des cotisations doivent être déclarés : par les employeurs non agricoles à l’URSSAF au moyen de la DSN par les employeurs agricoles à la caisse de mutualité sociale agricole (MSA) au moyen de la déclaration des salaires (DTS-MSA). Une majoration de 0,2% est prévue si la déclaration n’est pas effectuée par la voie dématérialisée. Source : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31532 Quelles rémunérations sont concernées par le forfait social ? Les sommes versées au titre de l‘intéressement ou de la participation Les abondements de l’employeur aux plans d’épargne d’entreprise (PEE), aux plans d’épargne interentreprises (PEI) ou aux plans d’épargne pour la retraite collective (Perco). Les contributions patronales de retraite supplémentaire et de prévoyance complémentaire (uniquement sur la partie exclue des cotisations de sécurité sociale). La prise en charge par l’employeur de la cotisation salariale au régime de retraite complémentaire Les indemnités de rupture conventionnelle Les rémunérations perçues par les dirigeants, administrateurs et membres des conseils de surveillance des sociétés anonymes (SA) et des sociétés d’exercice libéral (SEL) à forme anonyme, pour l’exercice de leur mandat, sous forme de jetons de présence Les rémunérations exceptionnelles allouées par le conseil d’administration ou par le conseil de surveillance pour les missions et mandats confiés à des administrateurs Quel est le taux du forfait social ? Supprimer le forfait social = faciliter l’intéressement des salariés L‘intéressement des salariés est un mécanisme optionnel pour les entreprises qui permet de motiver les salariés et les dirigeants grâce à mécanisme de partage de la performance économique. Il dure trois ans, et doit être validé par la DIRECCTE. Couplée à un système d’épargne salariale et de plan d’épargne, l‘intéressement permet : une meilleure motivation des salariés, une fidélisation des ressources humaines, une prise de conscience que l’entreprise n’est pas uniquement une « vache à lait », et que le CA n’est pas uniquement le moteur de performance de l’entreprise. une implication des salariés aux mécanismes de la création de valeur de l’entreprise. Quel est le fonctionnement […]

Déclaration fiscale le labyrinthe

Déclaration fiscale : calendrier & explication

FA Conseils Patrimoines, vous accompagne en proposant ses services à la personne dans les démarches administratives pour les particuliers et pour les professionnels. Aujourd’hui, nous allons développer les différentes démarches administratives pour les particuliers : les démarches de déclaration fiscale Calendrier des déclarations fiscales 2018 :      (Source : https://www.impot.gouv.fr/portail/particulier/calendrier-fiscal ) Déclaration de l’impôt sur le revenu N°2042 : Qui est concerné ? Tous les français sont imposables, à l’exception des enfants majeurs rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Même les personnes ayant des revenus trop faibles ont intérêt à effectuer une déclaration de l’impôt sur le revenu. Cette déclaration permet de recevoir un avis de situation déclaratif à l’impôt sur le revenu. La déclaration d’impôts en ligne est obligatoire à partir de 15 000 € de revenu fiscal. Les personnes non domiciliées en France, si elles disposent de rentrées d’argent de source française ou d’au moins une habitation dans l’hexagone, doivent remplir une déclaration de revenus. Lien d’accès à la déclaration : https://www.impots.gouv.fr/portail/files/formulaires/2042/2018/2042_2338.pdf (Source : https://www.journaldunet.fr/patrimoine/guide-des-finances-personnelles/1151604-date-declaration-impot-2018/ ) N° 2042 C (complémentaire) : Quoi est concerné ? –> Salaires, gain de levée d’options Salaires et pensions exonérés retenus pour le calcul du taux effectif. NB : Salaires et pensions de sources étrangères (exonérées selon la convention applicable), après déduction de l’impôt étranger. Salaires des détachés à l’étranger (y compris marins-pêcheurs) exonérés en application de l’article 81A du code général des impôts. –> Revenus des valeurs et capitaux mobiliers –> Plus-values et gains divers –> Revenus fonciers –> Charges et imputations diverses –> Réductions et crédit d’impôt : – investissements locatifs : loi Pinel – investissements locatifs : loi Duflot – investissements locatifs : loi Scellier – investissements destinés à la location meublée non professionnelle : loi Censi-Bouvard – autres réductions et crédits d’impôt : travaux de restauration immobilière (loi Malraux), travaux de réhabilitation des résidences de tourisme, intérêts des prêts étudiants, travaux de prévention des risques technologiques dans les logements donnés en location, dépenses de protection du patrimoine naturel, travaux de conservation ou de restauration d’objets classés monuments historiques, cotisations pour la défense des forêts contre l’incendie, intérêts pour paiement différé accordé aux agriculteurs, souscription au capital de SOFICA, intérêt d’emprunt pour reprise de société, investissements forestiers, souscription au capital de petites et moyennes entreprises, souscription de parts de FCP dans l’innovation souscription de parts de fonds d’investissement de proximité (FIP) souscription de parts de FIP investis en Corse souscription de parts de FIP investis en Outre-Mer souscription au capital d’entreprise presse –> Divers : – Revenus d’activité et de remplacement soumis aux contribuables sociales – Impôt en sursis de paiement en cas de transfert de domicile fiscal hors de France – Reprises de réductions ou de crédit d’impôt, contribution sur les hauts revenus. Lien d’accès à la déclaration : https://www.impots.gouv.fr/portail/files/formulaires/2042/2018/2042_2294.pdf Déclaration des revenus fonciers N° 2044 : Vous devez effectuer cette déclaration si : –> Le montant annuel des revenus fonciers bruts perçus en 2017 par votre foyer fiscal (toutes propriétés confondues) est supérieur à 15 000 € –> Vous êtes expressément […]

procédure location saisonnière

Procédure location saisonnière : le défi de Bordeaux

Procédure location saisonnière : deux déclarations en vigueur depuis le 1er mars 2018 à Bordeaux La procédure de changement d’usage  La procédure de télédéclaration : numéro d’enregistrement  Le phénomène d’utilisation de tout ou partie de la surface de sa résidence principale en location meublée devient monnaie courante aujourd’hui avec les plateformes digitales, notamment Air B and B. Conséquence : Bordeaux, telle des métropoles de tourisme attractives comme Barcelone, ou Venise, connait une raréfaction des centres villes pour les locations longue durée en habitation principale. Afin de limiter les conséquences de cette propagation, la mairie de Bordeaux a donc ordonné des changements drastiques pour les propriétaires de logement en location meublée. La procédure de changement d’usage  À quoi consiste-t-elle ?  Cette procédure consiste à soumettre les appartements meublés de tourisme à compensation. La compensation consiste à créer un logement offert à la location à bail, de même superficie que celui ayant changé d’usage et ce, dans la même zone.  Comme l’exprime la mairie de Bordeaux : « Tout changement d’usage d’un logement (local A) en meublé de tourisme est conditionné par la transformation concomitante en logement d’un local existant (local B) dont la destination initiale n’est pas le logement. » Ce local B doit être situé dans la même zone que le local A. Cette procédure relève du code de la construction et de l’habitat garantissant l’offre de logements.  La commune de Bordeaux fixe les conditions de délivrance des autorisations de changement d’usage de locaux d’habitation et informe les compensations à adopter.  Attention : Cette mesure ne s’applique pas à la location occasionnelle de la résidence principale ou d’une partie de celle-ci. La résidence principale est entendue comme le logement occupé au moins 8 mois par an, elle ne peut donc être louée que le reste du temps, soit 4 mois par an, au-delà elle n’est plus considérée comme la résidence principale et devient un meublé de tourisme (attention donc à la fin de l’exonération de la taxation sur la plus-value immobilière de la résidence principale en cas de cession…) Voici la carte des zones :    Qui est concerné par cette procédure ?  La procédure de changement d’usage est obligatoire pour toute location de courte période d’un logement qui n’est pas la résidence principale du loueur (meublés de tourisme). Attention : ne sont pas considérés comme mesure compensatoire :  L’acquisition d’un logement neuf La division d’un logement en plusieurs logements plus petits Les locaux situés au rez-de-chaussée    Pour effectuer cette procédure voici le lien : https://taxedesejour.bordeaux-metropole.fr  Pour plus d’informations vous pouvez consulter l’extrait du registre des délibérations du conseil municipal : http://www.bordeaux.fr/images/ebx/fr/CM/12461/12/acteCM/69313/pieceJointeSpec/148521/file/acte_00046189_D.pdf  La procédure de télédéclaration  À quoi consiste-t-elle ?  Cette procédure consiste à effectuer un enregistrement auprès de la mairie de Bordeaux pour toute parution à toute annonce de location de tout local à une clientèle de passage, souhaitant être hébergée sur une courte durée.  Les annonces concernées :  Journal d’annonces, Sites d’annonces, Plateforme Internet d’annonces Cette procédure est obligatoire dès le 1er jour de mise en location.  Les locaux concernés par […]

Ourobos - serpent/ dragon se mordant la queue.

Le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu De quoi s’agit-il ? Le prélèvement à la source consiste à faire payer l’impôt au moment de la perception des revenus. La mise en application de cette réforme sera effective à compter du 1er janvier 2019. Qui sera concerné et comment sera le prélèvement à la source ? 1er cas : Pour les salaires et assimilés Pour les salaires et assimilés, le prélèvement concerne : – les traitements et salaires et asimilés, – les pensions de retraite, – les allocations de chômage, – les indemnités journalières de maladie, – la fraction imposable des indemnités de licenciement. Le prélèvement s’appliquera au montant net imposable à l’impôt sur le revenu. Il sera prélevé directement sur le revenu par le collecteur selon un taux de prélèvement calculé par l’administration fiscale. Ce taux sera calculé en fonction des revenus : – de l’année 2017 (N-2) pour le calcul de la retenue de janvier à août de l’année 2019 (N) – de l’année 2018 (N-1) pour le calcul de la retenue de septembre à décembre de l’année 2019 (N) Ps : La grille des taux est disponible sur service-public.fr/particulier/vosdroits/F34009  Vous êtes salarié ? Vous êtes retraité ? Vous êtes demandeur d’emploi ? L’avantage du prélèvement à la source  À tout moment si votre situation de famille change vous pouvez modifier vote montant d’impôts en ligne sur impots.gouv.fr. Sous certaines conditions, vous pouvez demander vous-même à modifier votre taux de prélèvement. Les changements de situation devront être portés à la connaissance de l’administration fiscale dans les 60 jours afin de moduler votre taux de prélèvement. Voici les type de situation de famille pouvant jouer sur le taux de prélèvement : – un mariage – la signature d’un Pacs – la naissance, l’adoption ou le recueil d’un enfant mineur – le décès de l’un des époux(se) ou partenaire de Pacs – un divorce ou une rupture de Pacs Le prélèvement à la source et la confidentialité  Le contribuable (c’est-à-dire vous) ne donne aucune information à l’employeur ou à la caisse de retraite ou autres. C’est l’administration fiscale qui reste l’interlocuteur du contribuable pour ses impôts. La seule information transmise par l’administration fiscale est le taux de prélèvement qui ne révèle aucune information spécifique. La grande majorité des contribuables (90%) possède un taux de prélèvement à la source de 0% à 10%. Un même taux peut rouvrir des situations très variées. Si vous souhaitez donner aucun indice de l’existence d’autres revenus dans votre foyer fiscal, vous pouvez choisir qu’aucun taux ne soit transmis à votre interlocuteur du contribuable. Il utilisera un taux de prélèvement correspondant à votre rémunération et qui ne tiendra pas compte de votre situation familiale. Par ailleurs, les contribuables en couple peuvent choisir, sans changer le niveau de prélèvement attendu pour le foyer, pour un taux de prélèvement individualisé en fonction du niveau de revenus de chacun de ses membres, le taux étant calculé par l’administration fiscale. Cette option permet de garder la confidentialité de […]

Succession : et si j’agissais ?

Vous pouvez choisir, ne laissez pas la loi le faire à votre place. Préparer sa succession, c'est anticiper les conséquences pour votre patrimoine et vos proches.

Je veux m'organiser >

Pourquoi préparer ma retraite ?

Il n'y a pas d'âge pour préparer sa retraite. Dès les premiers pas dans la vie active, il faut anticiper et prendre les bonnes décisions pour se garantir des revenus lors de son départ de la vie professionnelle.

Je veux anticiper >

Comment optimiser ma fiscalité ?

De la déclaration d'impôt sur le revenu à l'investissement mobilier et immobilier, différents outils s'offrent à vous pour alléger votre fiscalité.

Je veux en profiter >

Investir mais sur quels supports ?

FA Conseils Patrimoines définit avec vous votre stratégie d'investissement et vous accompagne dans vos placements en toute impartialité.

Je veux en profiter >

Comment valoriser son patrimoine ?

Se constituer un patrimoine d'abord, le valoriser ensuite et le faire fructifier. FA Conseils Patrimoines vous accompagne pour rentabiliser vos investissements dans un cadre juridique et fiscal optimal.

Je suis intéressé(e) >

A propos de FA Conseils Patrimoines

FA CONSEILS PATRIMOINES est un cabinet indépendant bordelais, créé par Erwan RENAUX, spécialisé dans le conseil et la gestion de patrimoine privé et professionnel. Notre mission est de vous accompagner lors de la création, l'accroissement, l'optimisation puis la transmission de votre patrimoine privé et/ou professionnel. Notre équipe, issue du monde du Conseil, de la Banque, de l'Expertise Comptable, du Droit et de l'entrepreneuriat, est à votre écoute pour vous conseiller, vous éclairer sur l'évolution de votre situation et de vos projets.

1
9
9
3
  • Rencontre de Erwan Renaux et Julien Bourgeois sur les bancs du lycée Pape Clément à Pessac. Le projet de travailler ensemble émerge déjà selon le principe d’équilibre Nietzschien alchimie entre Dionysos et Apollon.
  • Parallèlement, Saskia SALON SCHMIDT crée la SARL FA CONSEIL.
2
0
0
0
  • Entrée de Erwan RENAUX et Julien BOURGEOIS dans le monde du conseil et de l’expertise comptable chez KPMG
2
0
0
4
  • Création de la SARL CASA POP SPORT par Ludovic et Erwan RENAUX, connue pour son enseigne de brasserie sympathique LULU DANS LA PRAIRIE
2
0
0
8
  • Démarrage du processus de gestion du département de Gestion de Patrimoine du groupe C CONSEILS.
  • Obtention du statut de Conseil en Investissement Financier auprès de l’ANACOFI.
2
0
1
1
  • Création de la société par actions simplifiée C CONSEILS PATRIMOINE ET ENTREPRISE
2
0
1
2
  • Rachat de la branche complète d’activité de gestion de patrimoine de C CONSEILS par la SAS C CONSEILS PATRIMOINE ET ENTREPRISE.
  • Le capital social est augmenté à 158 000 €.
2
0
1
3
  • Rachat de l’entreprise FA CONSEIL et Transmission Universelle de Patrimoine vers l’entité FA CONSEILS PATRIMOINES.
  • Dépôt de la marque intracommunautaire FA CONSEILS PATRIMOINES à l’OHMI.
  • Intégration de la SAS BOURGEOIS CONSElL dans le capital de FA CONSEILS PATRIMOINES.
2
0
1
4
  • Déménagement dans les bureaux du 95 bis boulevard Antoine Gautier à Bordeaux.
  • Rachat du portefeuille d’activités épargne, assurance, retraite de la société AUDIT FINANCE ET PATRIMOINE.